Comment bien choisir son assurance VTC ?

rc pro vtc
indoor assurances

De la responsabilité civile professionnelle à l’assurance du véhicule

 

Vous êtes chauffeur VTC ou vous envisagez de le devenir, vous avez forcément été confronté au choix obligatoire de votre assurance professionnelle. En tant que conducteur.trice de VTC (ndlr Véhicule de Transport avec Chauffeur), vous avez l’obligation d’être assuré.e pour votre activité de transport de personnes. Cette couverture concerne d’abord votre activité, on parle dans ce cas de la « RC Exploitation ». Vous devez également assurer le véhicule que vous exploitez, il s’agit alors de la « RC Circulation ».

 

En étant assuré pour l’activité de VTC, votre compagnie d’assurance à l’obligation légale de vous fournir une « attestation de transport de personnes à titre onéreux ». Ce sésame indispensable est à fournir aux plateformes de VTC type Uber ou Heetch pour pouvoir exercer. Il peut également être demandé par les forces de l’ordre en cas de contrôle. Vous devez à côté de cela être titulaire d’une carte professionnelle VTC. Une nouvelle édition de cette « carte pro » est actuellement en vigueur. Elle vient remplacer l’ancienne carte papier, cette nouvelle version est obligatoire depuis le 1er mars 2020.

 

 

Quelles sont les risques couverts par la RC pro et par l’assurance VTC ?

L’activité de chauffeur VTC est une activité réglementée. Aussi vous devez être couvert en cas de sinistre qu’il soit non responsable ou causé à des tiers. Vos passagers comme vous-même pouvez subir des préjudices matériels ou corporels. Dans ce cas, c’est votre RC pro qui couvrira les dommages subis. Par ailleurs, en cas de dégâts matériels causés à votre véhicule, suite à un accident de la circulation par exemple, c’est votre RC circulation qui prend le relais pour vous dédommager.
 

Attention, de nombreux courtiers vous proposent de souscrire uniquement la partie de la responsabilité civile professionnelle, indépendamment de l’assurance du véhicule. Il est légalement possible de faire ainsi, mais votre voiture doit tout de même être assurée pour un usage de transport de personnes. Puisque de moins en moins de compagnies assurent les automobiles pour l’activité de VTC, cette garantie est donc particulièrement difficile à trouver. Nous vous conseillons par conséquent de souscrire à une offre complète RC pro + RC circulation.

 

L’assurance VTC, c’est aussi une assurance auto !

Vous l’avez compris, la RC circulation couvre les risques liés à votre véhicule. Si vous avez un malus sur votre assurance voiture, pas de panique ! Vous avez tout de même la possibilité d’être assuré dans certaines mesures. Indoor Assurances vous propose des contrats acceptant un malus jusqu’à un CRM de 1,5. Par conséquent, n’hésitez pas à nous solliciter pour obtenir un devis gratuit, et adapté à vos antécédents d’assurance. Notre expertise utilise des comparateurs spécialisés et vous recherche le meilleur rapport « garanties / prix ».

A la différence des assurances pour taxi, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance VTC dès l’obtention de votre carte VTC. La sousciption se passe directement en ligne de manière dématérialisée, grâce à notre service courtier spécialiste du transport de personnes.

 

Et en cas de grosse réparations suite à un sinistre, puis-je continuer à exercer ?

Evidemment la réponse est oui. Si votre véhicule est immobilisé suite à un sinistre, Indoor Assurances a pensé à des solutions de remplacement de votre véhicule, par un modèle de même catégorie. Dans le cas échéant, une indemnité forfaitaire peut vous être accordée à hauteur de 150 euros par jour.

Quels sont les critères de souscription à respecter ?

Si vous avez moins de 25 ans, la tâche risque d’être difficile pour trouver une compagnie qui acceptera de vous couvrir. Il en est de même, et nous le regrettons, si vous avez plus de 67 ans. En outre, vous devez pouvoir justifier de 3 années d’assurance auto sans interruption à titre personnel. Votre coefficient de réduction-majoration (le fameux CRM ou coefficient de bonus/malus) doit être compris entre 0,50 et 1,5. De plus, vous ne pouvez prétendre à une RC Pro pour l’activité de VTC si vous avez plus de 4 sinistres datant de moins de 36 mois à votre palmarès, même non responsables.

Pour obtenir rapidement un devis, vous devez vous munir d’un certain nombre de documents qui sont indispensables. Vous devez d’abord renseigner la carte grise (ou certificat d’immatriculation) du véhicule que vous allez exploiter. Ensuite, en tant que chef d’entreprise, vous êtes tenu.e de présenter l’extrait Kbis de votre société. Enfin, vous devez justifier de 2 documents de couleur rose qui sont votre permis de conduire et votre carte VTC. Votre permis de conduire, doit être de type B, et doit dater de plus de 3 ans. Il doit de préférence avoir été obtenu en France. Votre carte professionnelle de VTC quant à elle, doit être obligatoirement de nouvelle génération, et ce depuis le 1er mars 2020.

 

Quel véhicule choisir pour votre activité de VTC ?

Vous l’imaginez sans doute, vous ne pourrez pas utiliser une vieille Peugeot 206 de 1998 pour le transport de personnes. Pour exercer l’activité de VTC, la réglementation préconise un véhicule faisant partie des types berline, monospace ou SUV. Il n’y a pas de restriction sur l’énergie utilisée, néanmoins vous trouverez très peu de compagnies qui acceptent d’assurer les véhicules électriques de type Tesla. Beaucoup de chauffeurs VTC optent pour des modèles hybrides, car il sont peu coûteux à l’entretien et à l’utilisation. La puissance du moteur doit au moins être égale à 118 kW. Attention toutefois à ne pas choisir de très grosses cylindrées car sinon les coûts d’entretien et d’assurance explosent.

D’après nos chiffres, nous constatons que les véhicules hybrides sont moins coûteux à assurer pour l’activité de VTC. Nous soulignons particulièrement le modèle de Peugeot 508 hybride qui semble moins chère à assurer ou bien la Toyota Prius et Prius plus à 7 places. Gardez à l’esprit que chaque dossier est différent et qu’il doit faire l’objet d’une expertise sur-mesure.

Vous n’avez pas encore votre carte professionnelle ? Formez-vous !

Si vous n’êtes pas encore titulaire de votre carte VTC, Indoor Assurances vous conseille vivement de vous former pour cela. Nous vous recommandons le programme « VTC Révolution » dispensé par la Bible du VTC qui nous semble être la plus complète et la plus qualifiante pour la profession. Plus de 1500 candidats ont réussi le passage de l’examen final grâce à leur programme. L’équipe de Robin Janssens vous guidera alors de A à Z dans le montage de votre projet professionnel.

En plus de vous former sur le métier de chauffeur VTC, la Bible du VTC vous donnera également les clés du succès pour votre nouvelle entreprise de transport de personnes.

 

Combien coûte une assurance VTC ?

Il est difficile de répondre à cette question car le tarif de la prime d’assurance dépend de nombreux paramètres. Parmi eux, la marque et le modèle du véhicule sont pris en compte, mais aussi votre CRM ou encore la zone géographique de circulation. Là encore, notre expertise peut vous permettre de retrouver le meilleur compromis entre les garanties proposées et le tarif de l’assurance. Pour être rentable dans votre activité, nous vous conseillons de ne pas dépasser un coût moyen entre 10 et 15 euros par jour pour votre assurance VTC.