La forte demande de prêts immobilier implique une augmentation de la dette des ménages

femme inquiete de son taux endettement

Le constat est clair, en France les tarifs de immobilier sont beaucoup trop élevés par rapport aux revenus des foyers. La majorité des Français sont amenés à recourir à des crédits pour accéder à la propriété. Avec les records de baisse que connaissent les taux actuels d’emprunt et l’allègement des conditions d’obtention, il est très facile de trouver un financement pour son projet immobilier. Le marché des crédits pour le logement connaît un véritable boom entraînant une hausse significative de l’endettement des ménages, qui approche les 80 %.

Des prix de l’immobilier largement supérieurs aux revenus des ménages

Selon les statistiques, l’indice du prix des logements s’établit actuellement à 1,65. Ce chiffre est calculé par rapport aux revenus disponibles par les ménages. Ce ratio est en effet trop élevé comparé à la moyenne observée depuis plusieurs décennies. Il n’avait jamais dépassé le niveau normal de 1.

Le pouvoir d’achat immobilier des Français s’est nettement amélioré ces dernières années. Cependant, la hausse constante des prix contraint les particuliers à contracter des prêts d’un montant très élevé. Le constat se fait notamment en région parisienne et dans les grandes villes comme Lyon, Bordeaux ou encore Rennes.

Le prêt immobilier pèse sur le budget des ménages concernés car il est cumulé avec d’autres crédits de type consommation. Afin de regagner du pouvoir d’achat, les emprunteurs se tournent souvent vers un regroupement de crédits. Une autre solution consiste à revoir l’assurance du prêt, qui est un levier d’économies non négligeable. Cette solution permet d’obtenir des mensualités plus faibles de remboursement et ainsi réduire le taux d’endettement. Cette disposition s’applique sur toute la durée du prêt.

Les experts annoncent des prix de l’immobilier en baisse à partir de 2020

La hausse continue des prix des logements commence à inquiéter certains professionnels de l’immobilier. Ceux-ci craignent en effet une bulle immobilière, dont l’éclatement pourrait entraîner un effondrement du marché.

Par ailleurs, cette prévision apparaît intéressante pour les agents immobiliers qui souhaitent solvabiliser la demande. Certains observateurs anticipent pour leur part une baisse des prix à partir de 2020 (entre -10 % et -15 %). Selon certains observateurs,

l’indice du prix des logements en France (comparé aux revenus des ménages) devrait s’aligner sur ceux des autres pays occidentaux comme les États-Unis et l’Allemagne.

Affaire à suivre.

Source : meilleurtaux.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *